Enquête auprès des vétérinaires sur les chiens dangereux

Enquête auprès des vétérinaires à propos de la législation sur les chiens dits dangereux

La Dépêche Vétérinaire n°1204 du 9au 15 mars 2013,  vient de publier les résultats d'une enquête menée le mois dernier auprès de 763 vétérinaires impliqués dans les soins aux chiens sur l'application de la législation "Chiens dangereux".

Les résultats de l'enquête:

Sur la législation :

92% des vétérinaires interrogés s'estiment plutôt bien informés de la législation sur les chiens dits dangereux et ses implications dans le cadre de leur métier.

36% d'entre eux seulement ont eu une formation complémentaire pour bien appliquer la réglementation.

89% estiment que cette formation devrait être étendue au grand public par une communication adaptée.

Sur les morsures:

86% des vétérinaires estiment que  les médecins pourraient faire partie des gens à informer en priorité dans la mesure où il est constaté que trés peu d'entres eux déclarent les cas de mordures dont ils ont connaissances.

50% des vétérinaires  interrogés disent ne jamais déclarer les chiens mordeurs amenés en consultation.
Concernant la fréquence de ces visites, la moitié des confrères constate soit une stabilité soit une régression. Constat identique concernant les évaluations comportementales  qui sont stables (46%) ou en régression (48%) selon les praticiens.

Sur les diagnoses morphologiques:

40% des vétérinaires n'ont jamais été confrontés à la réalisation des diagnoses morphotypes.

50%  des praticiens  en réalisent quelquefois

6% des vétérinaires en font fréquemment.

Sur la loi:

13% des vétérinaires sont consultés par les propriétaires pour ce qui concerne l'application de la législation

69%  des vétérinaires indiquent qu'ils sont consultés quelquefois par les propriétaires sur l'application de la loi.

16% des vétérinaires indiquent ne jamais être consultés par les propriétaires sur l'application de la loi.

Même si elle semble bien maitrisée par les praticiens , la loi sur les chiens dits dangereux et mordeurs ne fait pas l'unanimité auprès des organisations vétérinaires qui l'accusent d'avoir dégradé l'image du chien auprès du public. 

Source: enquete-aupres-des-veterinaires.pdf enquete-aupres-des-veterinaires.pdf

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site