La pensée du moment

La pensée du moment

« Les problèmes posés par les préjugés raciaux reflètent à l’échelle humaine un problème beaucoup plus vaste et dont la solution est encore plus urgente : celui des rapports de l’homme avec les autres espèces vivantes… Le respect que nous souhaitons obtenir de l’homme envers ses semblables n’est qu’un cas particulier du respect qu’il faudrait ressentir pour toutes les formes de vie… ». Claude Levi-Strauss,

                                                                                            ---------------------------------------------------------------------------------------------

 

Les mots « espèces nuisibles » et « mauvaises herbes » ne sont que le reflet d’un préjugé séculairement ancré, selon lequel les plantes et les animaux sont là pour nous servir ou nous réjouir, et que nous avons sur eux un droit discrétionnaire. Ces mots sont la traduction directe de notre égocentrisme (ou anthropocentrisme), de notre ignorance et de notre étroitesse d’esprit. Les animaux considérés comme nuisibles ne le sont que par nous, et il en est de même des herbes prétendues mauvaises. En réalité, nous ne sommes qu’une espèce parmi tant d’autres. Ajoutons, en passant, que, face aux extinctions multipliées d’espèces dont nous sommes aujourd’hui responsables, nous mériterions, seuls, le qualificatif d’espèce hautement nuisible à l’harmonie et à la préservation de la biodiversité". Hubert Reeves

 

____________________________________________

 

« Traiter un animal de meuble est insupportable de connerie. Reconnaître les capacités des animaux à souffrir ne relève pas du domaine de la sensiblerie, mais de la sensibilité, il y a nuance. Les questions que l’on pose sur le statut et le droit des animaux sont autant d’occasions de faire avancer le savoir des hommes. Mais elles impliquent aussi une remise en question de la prédominance de l’espèce humaine sur les autres vivants de notre planète, prédominance qui ne repose sur rien puisque nous sommes tous issus d’un ancêtre commun qui est la bactérie initiale… » Didier van Cauwelaert (écrivain).

                                                                                                      __________________________________________


«La cruauté à l’égard des animaux n’est conciliable ni avec une véritable humanité instruite, ni avec une véritable érudition. C’est un des vices les plus caractéristiques d’un peuple ignoble et brutal. Aujourd’hui, pratiquement tous les peuples sont plus ou moins barbares envers les animaux. Il est faux et grotesque de souligner à chaque occasion leur apparent haut degré de civilisation, alors que chaque jour ils tolèrent avec indifférence les cruautés les plus infâmes perpétrées contre des millions de victimes sans défense.» Alexander von Humboldt

___________________________________________

"Chaque jour, dans les fourrières et refuges de notre pays, des chiens catégorisés en nombre, rottweilers et am'staffs en tête, sont physiquement supprimés AU SEUL MOTIF de leur appartenance à une race. Et pas grand monde ne s'en émeut en dehors d'une poignée d'associations dépourvues de moyens et de structures qui se battent au quotidien pour essayer d'éviter la mort à quelques uns de ces pauvres animaux. Les chiens de ces races se trouvent sous l'effet d'une discrimination "légale" et leurs propriétaires, auxquels on ne pense pas assez souvent, subissent également au quotidien une discrimination attachée à la propriété d'un chien dit "dangereux". 
Le génocide qui touche ces races canines prospère discrètement, baigné dans une sorte de "non-dit conventionnel", un énième compromis de tous les sachants (ou presque !) au nom du "politiquement correct".
Faudrait-il que ces chiens soient égorgés ou massacrés en pleine rue comme dans certain pays, pour que leur situation finisse par intéresser les médias et passionner les foules ?
Patricia DEMONGEOT

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________

Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l'univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue. Albert Einstein

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

Aucune civilisation n'a jamais infligé d'aussi dures souffrances aux animaux que la nôtre, au nom de la production rationnelle « au coût le plus bas ». (...) N'ayons pas peur des mots : la France est couverte de camps de concentration et de salles de torture. (...) Pour ces millions, pour ces milliards d'animaux, le simple fait de vivre, depuis la naissance jusqu'à la mort, est un supplice de chaque seconde (...). Armand Farrachi, Pitié pour la condition animale

 

___________________________________________________________________________________________________________________

 

Une des réalisations de la civilisation industrielle avancée est la régression non-terroriste et démocratique de la liberté – la non-liberté efficace, lisse, raisonnable qui semble plonger ses racines dans le progrès technique même. Herbert Marcuse

 

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

Le grand obstacle à notre mouvement vient des "réalistes" qui vénèrent plus l'ordre que la justice et qui préfèrent une paix négative, caractérisée par l'absence de tension, à une paix positive, caractérisée par la mise au jour des conflits. Encore faut-il bien préciser que nous, qui produisons les actions directes, ne sommes pas ceux qui produisons les tensions. Nous nous contentons de les dévoiler. Nous les faisons apparaître au grand jour pour qu'on puisse les reconnaître et les traiter. Martin Luther King

 

_____________________________________________________________________________________________________________________

 

L'obscurantisme est revenu mais, cette fois, nous avons affaire à des gens qui se recommandent de la raison. Face à cela, on ne peut pas se taire. Pierre Bourdieu  

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

Si jamais vous traitez un chien comme un humain, il vous traitera comme un chien. Martha Scott

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

Un individu conscient et débout est plus dangereux pour le pouvoir que dix milles individus endormis et soumis. Mahatma Gandhi.

___________________________________________________________________________________________________________________________

La fantaisie est plus importante que le savoir. La joie de contempler et de comprendre, voilà le langage que me porte la nature. Que chacun raisonne en son âme et conscience, qu'il se fasse une idée fondée sur ses propres lectures et non d'après les racontars des autres. Rare est le nombre de ceux qui regardent avec leurs propres yeux et qui éprouvent avec leur propre sensibilité.La plupart des êtres sont mêmes incapables d'arriver à formuler de telles opinions. Celui qui ne peut plus éprouver ni étonnement ni surprise est pour ainsi dire mort; ses yeux sont éteints.Voilà comment je vois le monde. Albert Einstein

___________________________________________________________________________________________________________________________

Les chiens, qui ne savent rien, comprennent ce que nous disons, et nous qui, savons tout, nous ne sommes pas encore parvenus à comprendre ce qu'ils disent. Octave Mirbeau

___________________________________________________________________________________________________________________________

Nous ne connaissons pas les bêtes. Les hommes ont encore, là, un monde inconnu à découvrir. Quand cela sera accompli, ils seront épouvantés par leur cruauté à leur égard. Paul Léautaud

___________________________________________________________________________________________________________________________

Les connaître pour les comprendre. Les comprendre pour les aimer. Les aimer pour les défendre. Docteur Mery

___________________________________________________________________________________________________________________________

C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas. Victor Hugo

___________________________________________________________________________________________________________________________

Nous ne pouvons pas avoir deux cœurs, un pour les animaux, un autre pour l’homme. Dans la cruauté envers l’un ou l’autre il n’y a aucune différence, sauf pour la victime. Lamartine

___________________________________________________________________________________________________________________________
 
Le jugement de l'homme est à ce point peu fiable qu'il se drape dans des usages et règles dominants, ou dans des lois, pour exercer avec délectation sa nature discriminatoire des êtres et de leurs comportements. Romain Guilleaumes  (Diverses idées)

___________________________________________________________________________________________________________________________

Plus encore que l'ambiguïté de la situation de l'animal dans la société humaine, l'obstacle majeur à la reconnaissance de ses droits par une loi provient de l'intérêt économique qu'il suscite; l'animal représente une source de profit si importante qu'on le laisse volontairement réduit à son aspect de produit utilitaire, sans se soucier de sa nature d'être sensible, vivant et souffrant. Les avantages économiques qui naissent de l'exploitation animale vont de pair avec des considérations politiques: la protection de l'animal passe au second rang quand il s'agit de préserver les intérêts de groupes influents. Suzanne Antoine (le droit de l'animal,évolutions et perspectives) 

__________________________________________________________________________________________________________________________

L’homme a peu de chance de cesser d’être un tortionnaire pour l’homme tant qu’il continuera à apprendre sur la bête son métier de bourreau. Marguerite Yourcenar

__________________________________________________________________________________________________________________________ 

La vraie bonté de l'homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu'à l'égard de ceux qui ne représentent aucune force. Le véritable test moral de l'humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. Et c'est ici que s'est produite la plus grande faillite de l'homme, débâcle fondamentale dont toutes les autres découlent. Milan Kundera

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×