Attaque!

Tiens, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas poussé un coup de gueule par ici, hein ?

On va remédier à ça.

 

 

Samedi dernier, une petite fille a été défigurée par un chien. Un bull terrier.

N’ayant rien de très excitant à se mettre dans le prompteur en ce moment, les médias se sont jetés sur l’affaire et chacun y est allé de son titre ou de sa formule, faisant fi de la réalité pour préférer le sensationnalisme :

« Fillette défigurée : le bull-terrier avait déjà sévi », France Soir

« Une fillette défigurée par un chien récidiviste », La voix du nord

« Fillette défigurée, le bull-terrier avait un lourd passé », Le télégramme

Une fois l’effet d’horreur passé, on apprend que l’ancien maître du chien en question est décédé naturellement et que, pendant 15 jours, le chien est resté enfermé avec le corps. L’instinct de survie ayant été le plus fort, il s’est nourri de son maître.

Malheureusement, notre facilité à faire de l’anthropomorphisme et à considérer nos animaux de compagnie comme nos égaux fait que beaucoup sont choqués par ce comportement. Or, il n’y a rien de choquant d’un point de vue animal. Le chien allait mourir de faim s’il ne se nourrissait pas, il s’est nourri avec la seule chose qu’il avait à disposition, point. Il se trouve que c’était le corps de son maître, c’est ainsi.

C’est un comportement animal normal, qui ne s’assimile en rien à un acte dangereux ou à une attaque.

« Pourtant, le bull-terrier ne figure pas sur la liste des chiens dangereux » France 2, 20 minutes, M6, TF1, La voix du nord et tous les autres

Effectivement. Pas plus que les dizaines de labradors, teckels, caniches, bergers allemands, cokers et autres qui mordent chaque jour enfants et adultes, les blessant parfois gravement. Depuis le temps que les professionnels clament qu’il n’y a pas de race prédisposée à être plus dangereuse qu’une autre, il serait peut-être temps pour les politiques de les écouter.

Mais bon, le bull-terrier a une sale gueule de toute manière. Il ressemble au pitbull et a la même puissance dans la mâchoire (dixit les mêmes sources). Le plus simple est d’allonger la liste des chiens dangereux, ça tombe bien, les élections approchent :

« Fillette défigurée : faut-il durcir la loi sur les chiens dangereux ? », Europe 1

« Fillette défigurée : un député UMP veut des mesures pour les chiens dangereux », TF1.fr

Et si au lieu d’écouter les médias on écoutait les professionnels ?

Un chien n’a rien à faire sur un canapé, surtout quand on ne l’a que depuis quelques jours et qu’on ne sait pas s’il est dominant.

Un enfant ne devrait pas avoir la possibilité d’embrasser un chien qu’il ne connaît pas, à fortiori s’il est sur un canapé dans une ambiance effrayante pour lui (bruit, personnes inconnues).

Et si au lieu de faire la course à l’audience les médias proposaient de vraies solutions ?

Puisqu’il ne semble pas acquis pour grand monde que le chien est un animal et qu’à ce titre il reste potentiellement dangereux, il serait peut-être effectivement intéressant d’étendre les mesures. A TOUTES les races.

Les propriétaires de chiens catégorisés sont obligés de faire une formation, leurs chiens doivent passer une évaluation obligatoire. Comme on pouvait s’y attendre, ceux qui possèdent ce genre de chiens uniquement dans le but de remplacer la paire de couilles qu’ils n’ont pas dans le slip ne prennent pas la peine de respecter la loi. L’effet est donc moindre. Si l’on considère le coût exorbitant de la formation et la stigmatisation de ces races, on peut raisonnablement conclure que c’est une loi de merde.

Pourtant, sur le fond, l’idée est bonne et mériterait d’être généralisée. On n’aurait pas l’idée d’acheter un appareil inconnu sans lire la notice. De même, une formation basique dispensée à tout nouveau propriétaire de chien éviterait bien des erreurs et, par conséquent, bien des accidents.

Oserai-je proposer la gratuité de la formation pour la rendre accessible au plus grand nombre, à la place de l’habituelle obligation légale ?

Et, tant qu’on est dans le monde merveilleux de l’utopie, si on pouvait aussi enlever la muselière aux amstaffs et rottweilers pour qu’ils puissent ramener le bâton, si les gens pouvaient arrêter de prendre leur yorkshire dans leurs bras quand ils voient arriver un gros chien (parce que c’est la meilleure chose à faire pour qu’il se fasse bouffer), si tous les maîtres pouvaient respecter la loi qui impose la laisse à tous les chiens et éviter ainsi que leur teckel vienne attaquer le mien qui ne peut rien faire avec sa muselière, si Céline Dion pouvait se contenter de chanter, je crois que je me teindrais les cheveux en rose.

Ginie, lassée du comique de répétition   blog http://www.femmesweetfemme.fr/

(toutes les illustrations viennent du blog de Vaudoo, qui déchire gentiment sa race (de bull-terrier))

Je précise, à toutes fins utiles, que, plus que la colère contre les politiques et les médias, j’ai bien évidemment beaucoup de peine pour la petite puce qui a perdu son nez et son oreille.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site